dialogue_fr_mini.png


Le nouveau numéro de Dialogue vient de paraître
( Juin 2012 )

Introduction

La volonté de créer  deux Etats  sur le territoire de la Palestine historique est la réponse officielle au conflit qui ravage depuis plusieurs décennies la Palestine. Pour les gouvernements américains successifs, l’ONU et, à leur traîne, l’Union Européenne, cela répond à un objectif politique : imposer, coûte que coûte, de manière définitive et sous couvert de pseudos  plans de paix  la partition de la Palestine, c'est-à-dire la séparation physique des populations qui vivent entre la Méditerranée et le Jourdain, ce qui implique la ségrégation territoriale des palestiniens.

Comme vous pourrez le lire dans les différents articles et contributions présentés dans ce numéro de Dialogue, cette politique se heurte à la réalité de ce qu’est le sionisme, qui de manière exclusive revendique la totalité du territoire de la Palestine historique et ne conçoit l’existence du peuple palestinien que confiné derrière des barrières étanches, sans droit, sans avenir.

Mais pour faire accepter cette situation, qui perdure depuis plus de soixante ans on a inventé le mythe des responsabilités partagées. L’intransigeance israélienne s’expliquerait ainsi par le refus des palestiniens de reconnaître le bien commode  droit des Juifs  à s’installer à leur place.

Encore une fois, en quoi des populations de diverses origines ne pourraient-elles pas vivre ensemble avec les mêmes droits, si ce n’est au nom d’intérêts politiques bien matériels ?

Permettre la réalisation d’un dialogue, sur la base des faits et des arguments est une condition nécessaire à toute avancée démocratique dans cette région . Peut il y avoir démocratie sans les droits égaux dans la pratique et non pas des droits formellement égaux sur le plan juridique ? Cette pratique peut elle se réaliser en dehors d’un seul cadre, d’un seul Etat dans lequel toutes les composantes auraient les mêmes droits ? Cela peut-il s’entendre sans l’application du droit au retour des réfugiés palestiniens ? Ces questions demeurent d’une actualité brulante.

Nous invitons nos lecteurs à poursuivre cette discussion.

La rédaction


Sommaire :

page 5
Interview par e-mail du Professeur Haim Bresheeth, membre du groupe  Un seul Etat en Palestine 
page 8
Un seul État laïque et démocratique en Palestine: une république pour tous ses citoyens!
page 10
Non, tous les citoyens israéliens ne sont pas égaux
Par Youssef Munayyer
page 12
Un Etat pour les Palestiniens et les Israéliens.
Par Ahmed Moor
page 15
Entretien avec Salah Salah, membre du Conseil national Palestinien et responsable de la commission des réfugiés ( 17 mars 2012)
page 19
Note de lecture — Virginia Tilley : La solution à un seul État Une avancée pour la paix dans l’impasse israélo-palestinienne.
Par Sam Ayache
page 28
Une solution à un seul État pour Israël et la Palestine.
Par George Bisharat
page 30
Note de lecture — Un Etat commun entre le Jourdain et la mer par Eric Hazan et Eyal Sivan (Editions La Fabrique)
Par François Lazar

From DIALOGUE REVIEW ( www.dialogue-review.com )